top of page
Rechercher

Souvenirs souvenirs...


Pendant les vacances, mes parents avaient l'habitude de nous emmener chez mes grands-parents à Vyerwa, dans la province de Ngozi, au Burundi. Avec mes cousins, on parcourait souvent les champs, se cachant souvent derrière les grands arbres de la maison familiale jusqu'à arriver près de petites rivières (Imyonga)... Mes oncles et tantes ne voulaient jamais qu'on aille si loin dans notre expédition sans surveillance . Alors , au retour, la fessée nous attendait pour avoir désobéi à cette loi...

Et quand arrivait le soir , on dînait tous à la table familiale sous la bougie et les dimensions de la maison me semble prendre d'énormes proportions; je me sentais bien petite et toute vulnérable dans cette vielle et grande maison sans électricité.

Surtout que les contes de mon oncle sur les IBISIZIMWE(les ogres en kirundi) n'arrangeaient pas les choses: pour moi, cette maison me semblait immense.

Plusieurs années plus tard, je revins dans cette province pour y poursuivre mes études de médecine. Un détour à la maison familiale s'imposait . Je fus surprise de remarquer que la maison avait rétréci😳😳😳... Pourquoi est-ce que tout me paraissait petit? La salle à manger me semblait minuscule; en remarquant la taille des chambres, je me demandais comment on avait pu y être si nombreux à une certaine époque. Je voulais tant y retrouver les mêmes sensations que quand j'étais enfant mais mes yeux me montraient une autre réalité. Une moue de déception se dessina sur mes lèvres. Qu'est-ce qu'on a ri, pleuré, joué dans cette maison!


Bien sûr, la maison n'avait pas changé de dimensions mais j'avais changé et grandi par la même occasion. Près de 10 ans s'était écoulé; dix ans de maturité, d'expérience et de quelques centimètres de plus m'avaient définitivement bien changé. Pourtant, mes sentiments et mes souvenirs n'avaient pas changé, eux:l'odeur du feu de bois dans la cuisine familiale dont la fumée finissait toujours par nous piquer les yeux, le beuglement des vaches et de leurs veaux à l'heure de la traite du soir,... En marchant dans la propriété familiale, je voulais retrouver les gens qui y avaient vécu; mes grands-parents qui n'y étaient plus, mes cousins que j'avais perdu de vue pour la plupart, ceux qui travaillaient dans la propriété familiale mais qui avaient quitté ce monde,... Un moment de tristesse traversa mes pensées.


Chaque saison est utile : qu'elle nous semble bonne ou mauvaise, on ne devrait pas s'y attacher mais vivre l'instant présent. Il n'y a pas plus important que le temps dans lequel on se trouve. Si le passé a su, en son présent, nous faire du bien, il est toujours aussi possible de créer d'autres bons souvenirs pour le futur en vivant pleinement dans le présent.

Combien de fois s'attache-t'on à des personnes ou à des souvenirs parce qu'on s'est senti si bien pendant ce temps-là ? Et quand il faut partir, on n'arrive pas à suivre le mouvement (de l'Esprit)!


C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait. C’est par la foi qu’il vint s’établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur.

Hébreux 11:8‭-‬10 LSG‬


Même Abraham savait qu'il ne devait pas rester indéfiniment dans un seul lieu . Bien que le passé ait laissé une empreinte en nous (belle ou mauvaise), venons devant Dieu pour nous donner un nouveau « feeling »: si vos souvenirs sont bons, IL vous en donnera des meilleurs.

Il est le Dieu de maintenant, le Je suis capable de nous faire du bien mieux que ce ne fut dans le passé. Il nous donne de marcher de gloire en gloire car Il est capable de manifester cette gloire. Il est vrai que le passé peut faire naître un certain sourire sur nos lèvres si nous regardons des clichés du passé qui nous ont marqués.

Ne dis pas: D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux-ci? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela.

Ecclésiaste 7:10 LSG


Et si tes souvenirs et ton passé sont mauvais, Il effacera leurs effets de ton âme et t’en donnera de nouveaux. Le présent te montre que toutes les circonstances de nos vies ont un début et une fin. Rien n'est éternel dans ce bas monde sauf son amour pour nous.


Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Apocalypse 21:4 LSG


Très belle journée ou soirée à tous


 




133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page